Reprise des ventes : la beauté accélère sa digitalisation

Si le confinement a été une épreuve pour les marques de luxe, il a aussi été l'occasion pour le secteur de la beauté de tester l'importance de la digitalisation. Dans un secteur traditionnellement très porté sur la vente physique, le sujet n'a rien de nouveau. Ces dernières années, les initiatives digitales se sont multipliées pour redynamiser l'activité du secteur. Mais la crise du coronavirus a prouvé que la beauté est plus que jamais dépendante du canal digital pour sécuriser ses ventes.


Facebook Twitter Instagram RSS

Cosmétiques: Le Petit Olivier attaque L’Oréal pour « parasitisme »

La société La Phocéenne de cosmétique, propriétaire de la marque Le Petit Olivier, a attaqué en justice pour « parasitisme » L’Oréal qu’elle accuse d’avoir copié un spot publicitaire, a-t-on appris mercredi auprès de l’entreprise provençale. La plainte pour « concurrence déloyale et parasitaire » a été déposée auprès du tribunal de commerce de Paris qui doit rendre son […]


Les services connectés : le retail veut concurrencer le e-commerce

Les marques de luxe multiplient les services connectés dans leurs points de vente physiques. A tel point que les outils numériques, au départ utilisés pour le e-commerce, deviennent un levier crucial pour développer le chiffre d'affaires des réseaux physiques. La dynamique s'impose en 2020, et plusieurs maisons de luxe ont déjà une longueur d'avance en matière de stratégie omni-canal.